recherche scientifique~1

Comme je te vois, une recherche scientifique sur les points de vue  

Cette recherche est une recherche de processus réalisée entre 2002 et 2004 à partir du vécu des sept art-thérapeutes actifs dans plusieurs ateliers proposés dans les services de pédiatrie de cinq grands hôpitaux de Suisse. Une équipe de recherche de 4 personnes s’y est attelée en impliquant les sept art-thérapeutes à différents moments de sa réalisation.

S’appuyant sur la méthode reconnue de la théorisation ancrée  (Grounded Theory),(voir aussi ici ) la recherche est focalisée sur les manières dont les praticiens appréhendent les séances, les patients et les productions qui apparaissent en séance. Ces manières d’appréhender les séances ont été dénommées alors des points de vue.

Des réflexions se déploient aussi sur les modalités de recherche adaptées et utiles à notre champ professionnel. 

Dans les rencontres avec nos patients, il arrive que nous ayons le sentiment de partager le même monde, que nous nous comprenons, que nous parlons le même langage, que nos références, nos perspectives et un certain contexte nous sont communs, même si une partie de nos expériences restent à jamais incommunicables.

Il arrive aussi qu'au contraire nous ayons le sentiment de ne pas nous rencontrer ou de vivre dans des mondes trop hétérogènes ou différents.

Les thérapies qui fonctionnent et débouchent sur des changements en terme de meilleure santé, de qualité de vie ou d’expansion de la liberté intérieure ressentie par les patients, sont liées, c'est connu, à certains potentiels du patient ainsi qu'à certaines capacités existentielles, méthodologiques et théoriques du thérapeute.

Mais nous avons également souvent l'idée que les thérapies qui fonctionnent, qui sont satisfaisantes et efficaces, sont celles qui nous permettent, patient et thérapeute, de nous rencontrer dans les mêmes mondes, voire d'en créer un en commun. A l'opposé, nous avons l'impression que les échecs thérapeutiques ou, à échelle temporelle plus réduite, les réactions thérapeutiques négatives sont issus d'une non-rencontre plus ou moins brèves, d'un non-partage d'un même espace-temps ou monde, ou de la difficulté à ressentir et créer ce sentiment de monde commun. 

Les problématiques d’alliance thérapeutique ou alliance de travail, dont on sait l'importance depuis une vingtaine d’années pour le développement des forces vivantes à l'œuvre dans les thérapies, sont certainement liées à ces idées.

Bien évidemment, si le patient est un moteur actif de ces dynamiques d’alliance et de monde commun, il n'est pas possible de faire l'impasse sur la participation du thérapeute, active elle aussi. Chacun est présent avec ses potentiels et se développe pour lui-même, le thérapeute, s’il tend à développer sa qualité professionnelle, est bien entendu orienté en priorité vers le développement existentiel de son patient. Chacun des deux partenaires, c’est un des thèmes sous-jacent à cette recherche, est aussi à l'ouvrage de la création d'un champ relationnel, sorte de communauté d'expérience de vivre (Ferro, 2000, 2002, 2005; Stitelmann, 1999, 2002).

Il devient alors important de connaître la manière dont le thérapeute aborde son patient et les événements des séances vécues ensemble. 

Cette recherche explore la notion de point de vue du thérapeute ainsi que ses dimensions et complexités conceptuelles. Cette notion nous semble participer à la qualité des traitements, mais nous n’en savons pas encore suffisamment pour l’utiliser de manière efficace.

Plan de la page Recherche scientifique Comme je te vois:

Introduction
recherche art-thérapie

Description de la recherche
- motivations, problématiques,  questionnement sur les points de vue

Structure de la recherche
- méthodologie, méthode de recherche

Mise en forme des données de l'étape 1, les différents points de vue

Analyse des résultats de l'étape 1
- points de vue principaux, points de vue particuliers, phénomènes inattendus, points de vue émergents et ouvertures

Mise en forme des données de l'étape 2, déploiement des points de vue dans le temps des séance

Analyse des résultats de l'étape 2
- rythmes et mouvements généraux, styles personnels des praticiens

Conclusions
- ouvertures quant au concept de points de vue, effets secondaires de cette recherche, retour sur les modalités de recherche en poiétique et en art-thérapie, un conte pour terminer